L’art de se marrer en famille

100% Bob Théâtre | 23 › 25 mars

Voilà qui aurait risqué de voler la vedette à La Nuit de la marionnette. 100% Bob, c’est l’autre temps fort de MARTO !

Fans du Bob et heureux néophytes, qui allaient bientôt connaître l’illustrissime compagnie rennaise, à vos starting block ! Denis Athimon et sa joyeuse bande débarquent à La Piscine avec une quasi rétrospective dans leurs valises. Sept spectacles, une expo et un bar breton avec musique, bières et crêpes pour trois jours de réjouissances… C’est sûr, on fonce tête baissée à Châtenay-Malabry. Mines de rien, voilà 20 ans que Bob — « la compagnie qui aime les enfants avec des patates autour », telle est leur devise — écume les scènes du théâtre d’objets. Ça valait bien une petite rétrospective … Même si, attention, Bob n’a pas l’intention de raccrocher pour autant.

JPEG - 165.7 ko
Bartleby - Bob Théâtre

De Hansel et Gretel à Fin de série, c’est une formidable occasion de découvrir l’univers rigolard et gamin du Bob, pétri de contes et de série B, mais, aussi, d’œuvres telles que Nosferatu ou Bartleby, dont on ne s’attendait pas forcément à ce que Denis Athimon s’en empare. Le Bob c’est avant tout un comédien tout-terrain et généreux qui sait troquer sa trogne de gentil nounours pour une mine patibulaire ou un air de jeune fille pas si innocente que ça…
Le Bob c’est surtout un immense amour du jeu et de la scène, en totale connivence avec le public. Surtout pas de 4e mur chez le Bob — ni de castelet ! — Denis Athimon a toujours les yeux rivés dans ceux du public, un œil dans celui des enfants et l’autre dans celui des adultes. Chez Bob, on cultive l’art de se marrer en famille. Le Bob c’est aussi un grand capharnaüm d’objets malins et de bouts de ficelles savamment bricolés ; un art d’adapter et de détourner textes et objets. Et puis Bob, même si Denis Athimon est souvent seul en scène et qu’on a tendance à penser que Bob c’est lui, c’est aussi une histoires de complicités, notamment avec l’acteur Julien Mellano du collectif Aïe, Aïe, Aïe, qu’on retrouvera dans Nosferatu et sur d’autres projets, ou plus récemment avec l’actrice Lucie Lataste, interprète dans la formidable version bis de Princesse K où elle fait bien plus que doubler en langue des signes mais augmente vraiment la force du jeu par sa présence en miroir de l’acteur.
Quand Denis Athimon partage la scène, il la partage vraiment. Ce 100% Bob ce sera aussi l’occasion de rencontrer tous ceux qui œuvrent en coulisses. Attendez-vous à des surprises !

Maïa Bouteillet

Princesse K - Bob Théâtre


Billetterie en ligne ›
Princesse K
Shtsrzyhzyhzyh…
Bartleby
Parfois
Hans et Greutel
Fin de série
Nosferatu

Un campus complètement MARTO !

21 mars | Université Paris Nanterre, Nanterre | mer 11h-16h

Pas sérieuses, les marionnettes ? Surprise : les voici qui débarquent à la fac ! Dans les allées du campus de l’Université Paris Nanterre, elles vous attendent pour deux expériences inédites, entre un spectacle de grandes marionnettes dans un lieu insolite et une déambulation marionnettique et musicale spectaculaire. Un mercredi après-midi aux petits oignons !


J’Y PENSE ET PUIS…
Tof Théâtre, Belgique

Un déménagement, c’est toujours beaucoup de dérangement ; alors quand il s’agit d’un déménagement international, depuis l’Afrique, la Syrie ou la Turquie, mieux vaut s’adresser à des professionnels. La solution ? Contactez « Antoine et Gaby International » : forte de ses quarante ans d’expérience, cette équipe de déménageurs hors pair s’occupe de tout… Enfin, de presque tout : vous serez tout de même mis à contribution pour porter quelques cartons, dans la joie et la bonne humeur ! Jusqu’à ce qu’une surprenante découverte ne vous entraîne vers de lointaines réalités auxquelles vous préféreriez peut-être ne pas penser… Avec ses marionnettes à taille humaine, le Tof Théâtre interroge nos réactions face à une actualité internationale dérangeante : de l’humour, de la finesse et de la poésie pour parler sans fard du monde d’aujourd’hui.

Le Tof Théâtre, c’est sans doute la compagnie la plus accueillie dans l’histoire du Festival MARTO !, et c’est aussi l’une des compagnies de marionnettes parmi les plus réputées en Europe. Né en 1987 à l’initiative du Belge Alain Moreau, le Tof Théâtre n’a de cesse d’interroger la relation du manipulateur à la marionnette, qu’il crée pour la salle, pour la rue ou pour des lieux insolites.

« Un spectacle inventif et surprenant qui nous mène là où on ne s’y attend pas. » La Libre, 2016

› Séances à 12h, 13h et 14h (séance de 14h réservée aux centres de loisirs)
› Jauge : 36 en tout public. 40 en scolaire/centres de loisirs (moins de 12 ans)
› Durée : environ 45 minutes
› Compte tenu de la jauge limitée, il est conseillé de réserver en amont :
billetterie.culturelle@liste.parisnanterre.fr / 01 40 97 56 56

Auteur, mise en scène, scénographie, marionnettes : Alain Moreau
Éclairages, régie : Jérôme Lenain
Stagiaire : Monelle Van Gyzegem
Interprétation et participation au scénario : Laura Durnez et Bao Ngouansavanh
Création musicale : Max Vandervorst
Costumes des marionnettes : Céline Robaszinski
Construction du petit camion : Sébastien Boucherit
Photos : Gilles Destexhe et Alain Moreau
Merci à Niels Gryspeirt, à Flavia Armenzoni Teatro delle Briciole, à Alexandre Caputo et au Théâtre National, au CCBW et au Festival Ottokar, au Centre Culturel de Genappe, à Patrick Masset et au Théâtre d’Un jour, à Wenceslas Kaboré et à tous nos spectateurs cobayes qui sont entrés dans notre camion durant notre long voyage de création et dont les avis nous ont été bénéfiques…
Spectacle réalisé avec l’aide de la Province du Brabant Wallon.


LA NOCE SOMNAMBULE
Compagnie Demain on change tout

Avez-vous déjà eu la sensation que vos rêves devenaient réels ? En pleine crise de somnambulisme, un homme en chemise de nuit déambule dans les allées du campus. Mais il n’est pas seul : voici que surgit derrière lui une marionnette géante à trois têtes, sorte de chien Cerbère ou de Parques filant le destin. Dos ailé, main gigantesque, cette créature tout droit sortie des rêves de notre homme pourrait bien se mettre à le suivre, et pourquoi pas à le manipuler… Au son des violons, du saxophone ou du baryton, embarquez pour une épopée foraine aux frontières du rêve et de la réalité, en compagnie de sept interprètes musiciens, comédiens et manipulateurs. Une promenade à travers le campus pour vivre ensemble un grand moment de poésie spectaculaire.

Née à Paris autour du Musée des arts forains, la compagnie Demain on change tout s’est constituée autour d’un premier spectacle déambulatoire accueilli l’an dernier sur le campus de Nanterre, L’homme Oiseau et son Chimères Orchestra. Pour ce deuxième opus, la compagnie continue de développer sa recherche entre théâtre, musique et participation du public, tout en faisant la part belle à l’imaginaire : vous aussi, venez rêver tout éveillé avec La Noce somnambule !

› Séances à 13h et 14h45
› Durée : 45 minutes


LES HABITANTS DU SEUIL // Diptyque : film et pièce vivante avec marionnettes
Shirley Niclais & Nora Lesne

Les Lagomorphes, lièvres et lapins, sont habituellement associés à l’idéal de l’abondance et de l’énergie. Ici, ils sont immobiles, inanimés. Ce sont des animaux de frontière entre vie et non vie.
Le diptyque, comme deux rituels complémentaires, s’organise autour de mystérieux lièvres de tissu rapiécé. Un film retrace l’animation de ces objets fétiches en relation aux œuvres ensommeillées d’un musée ; tandis qu’une performance réactive l’expérience en invitant au dialogue entre un public et un espace à (ré)animer.

Dans le cadre du CLEA Colombes/Nanterre 2018.

› À 11h et à 15h45, à la Bibliothèque Universitaire, espace Bulle
› Durée : 45 minutes

On était une fois

Emmanuel Audibert | Cie 36 du mois [création]

21 › 24 mars | Théâtre Jean Arp, Clamart | mer, jeu, ven 19h, 21h, sam 16h, 20h

Face à nous, il y a déjà du monde dans le petit gradin : yeux grands ouverts et longues oreilles, une douzaine de peluches – ours, chien, lapin ou girafe – attendent comme nous que le spectacle commence. Envolées philosophiques, bonnes blagues ou monologues égocentriques, ces petits êtres hauts en couleurs sont loin d’avoir la langue dans leur poche... Enfin, sur la toute petite scène circulaire, c’est parti : les « On », minuscules personnages en polystyrène qui s’expriment avant tout par la musique, s’animent pour devenir une petite humanité en pleine célébration. Vêtu de noir, un homme très discret gère la technique et les accompagne au piano. Mais les peluches-spectatrices ne l’entendent pas de cette oreille, et vont le forcer à répondre à leurs moindres demandes !

JPEG - 134.4 ko
On était une fois © Cie 36 du mois

Comédien, musicien et passionné de bidouille informatique, Emmanuel Audibert imagine et fabrique des mondes animés peuplés de créatures qui réagissent à sa voix. Régnant sur ce petit royaume, il poursuit avec On était une fois les recherches entamées avec Qui est M. Lorem Ipsum, présenté au Festival MARTO ! en 2013. Un travail d’une précision, d’une drôlerie et d’une inventivité remarquables.


« Un théâtre en train de se faire, extrêmement sophistiqué et tout à fait artisanal. » Théâtre du Blog, 2013


Billetterie en ligne


Écriture, mise en scène et manipulation Emmanuel Audibert / Collaboration artistique Mathilde Henry / Regards extérieurs Jean-Louis Heckel, Sylviane Manuel
Coproductions : Théâtre Jean Arp – Clamart, Théâtre Gérard Philipe – Champigny.
Institutionnels : Conseil général du Val-de-Marne – Aide à la création, DRAC Île-de-France – Aide à la production (en cours)
Avec le soutien de La Nef – manufacture d’utopies – Pantin, Anis Gras, le lieu de l’autre – Arcueil, Institut International de la Marionnette – Charleville-Mézières, Espace Périphérique – Mairie de Paris / Parc de la Villette