Qui est Monsieur Lorem Ipsum ? : mécanique de précision

Qui est Monsieur Lorem Ipsum ?

2 › 8 déc | Châtenay-Malabry

VIdéo


Est-ce une installation foraine ? Le rêve d’un savant fou ? Un cabinet d’automates ? Une curiosité ?

Tout cela est fait de bois, de carton, de papier, de fil, de vieux meubles, de jouets et de récupérations diverses. Il y a aussi un piano droit et un piano jouet. L’artisanat du geste est apparent, les objets arborent une patine éloquente, la foule de détails donnent envie de s’y balader. Mais qu’on ne s’y trompe pas : l’ensemble est totalement sous contrôle actionné par ordinateur au millimètre près. Une mécanique de précision en quelques sortes…

Une petite télé bricolée s’allume et un feuilleton de petits personnages impertinents nous capte un instant, avant qu’un orchestre symphonique à l’autre bout du dispositif ne se mette à jouer. Dans le sillage de l’acteur qui passe d’un espace à l’autre de façon assez fantasque, lampe torche vissée sur la tête, il y a toute une foule de détails à observer. Mais ne cherchez pas de dramaturgie logique à toute cette histoire — même si de temps en temps ça parle de sauver les baleines — prenez-la plutôt comme une errance, un ressassement, une rêverie savamment orchestrée comme si on cheminait à l’intérieur du crâne du collectionneur de tout ce fatras.

Aux commandes de la machinerie, Emmanuel Audibert, acteur, circassien, fondateur de la compagnie 36 du mois installée à Fresnes de longue date. Bricolant des petits univers pour lui-même depuis quelques années, l’idée lui est venue de regarder du côté de la marionnette pour trouver une forme à l’ensemble avec l’aide de quelques complices.
Nourri par un poème d’Arthur Rimbaud, dont on ne sait s’il sera dans le spectacle ou non, Qui est Monsieur Lorem Ipsum ? risque fort de bouger tout au long des représentations.

Maïa Bouteillet