Malakoff

La preuve par quatre

4M4A | 4 Mythes, 4 Auteurs

3 › 6 déc | Malakoff

Vidéo


Flash marionnettes a passé commande à quatre auteurs pour explorer quatres mythes. Résultat, 4M4A.

Le voyage commence avec Narcisse et s’achève avec Orphée.

Entre temps, il aura été question du Cyclope qu’Ulysse éborgna ainsi que d’Iphis et Ianthé — fable méconnue tirée des Métamorphoses d’Ovide : l’un des rares mythes de l’Antiquité à faire cas de l’homosexualité féminine.

Flash Marionnettes a passé commande à quatre auteurs différents (en toute parité) : Karine Serres, Thor Hungwald, Lise Martin et Philippe Dorin ont choisi parmi plusieurs propositions. Le hasard a voulu que la question du regard se trouve à chaque fois au centre de la fable.
Il n’en fallait pas plus pour réjouir Ismaïl Safwan, le pilier de la compagnie avec sa complice Corine Linden, qui a immédiatement tiré ce joli fil pour composer un ensemble hétéroclite.
Le point commun réside dans le type de marionnettes et leur mode de manipulation : les marionnettes en latex manipulées sur table constituent l’identité de Flash, qui ne s’interdit pas de recourir à d’autres modes. L’autre caractéristique de cette compagnie, créée en 1981 (l’une des plus anciennes, une référence dans le paysage !), c’est un fort attachement au texte d’auteur. Ce n’est pas la première fois que la compagnie strasbourgeoise fait appel à un auteur contemporain. Cette fois ils se sont lancé le défi de ferrailler avec quatre voix différentes et ils ne sont que trois sur le plateau pour le relever.
Chacun des auteurs y est allé de son interprétation : chez Karine Serres, Narcisse parle comme les ados d’aujourd’hui, Thor Hungwald a voulu reconstituer l’histoire du Cyclope façon enquête policière, Iphis et Ianthé se déroule en Inde et Philippe Dorin a métamorphosé Orphée en Mike Brant. Pourquoi pas ? 4M4A a le mérite de montrer que les mythes ont la dent dure et perdurent à travers les siècles en dépit de toutes les transformations. Ce côté inoxydable constitue même le propre d’un mythe.

Une vraie fidélité lie la compagnie et le Théâtre 71 de Malakoff où Flash Marionnettes a présenté de nombreux spectacles, il était donc logique qu’ils y reviennent avec ce nouvel opus qui pourrait bien être l’un des derniers. D’où ce petit pincement de cœur, malgré tout l’humour de Dorin, avec lequel se clot 4M4A.

Maïa Bouteillet

4M4A
Quatre mythes Quatre auteurs

Ismaïl Safwan | Flash Marionnettes

3 › 6 déc
mar, ven 20h30 mer, jeu 19h30

texte Philippe Dorin, Lise Martin, Karin Serres, Thor Hungwald | mise en scène et musique Ismaïl Safwan | avec Vincent Eloy, Michel Klein, Corine Linden | marionnettes Michel Klein | scénographie Jaime Olivares | lumières et régie Mehdi Ameur | mixage et effets sonores | Pascal Grussner | durée env. 1h10
production Flash Marionnettes | coproduction La Passerelle de Rixheim, Centre Culturel Pablo Picasso Scène Conventionnée jeune public d’Homécourt | spectacle parrainé dans le cadre des Brouillons du Quint’Es par La Passerelle de Rixheim et l’EPCC – La Salamandre Scène Conventionnée de Vitry-le-François | spectacle soutenu par l’Agence Culturelle d’Alsace en accompagnement de création dans le cadre de la tournée des Régionales 2013/2014
Flash Marionnettes est une compagnie conventionnée par le ministère de la Culture / DRAC Alsace, ses spectacles sont soutenus par la Ville de Strasbourg, le Conseil régional d’Alsace et le Conseil général du Bas-Rhin


Faut-il être fou, à l’ère des images, pour croire qu’un texte a encore quelque chose à dire ? Faut-il être naïf pour penser que la marionnette peut le servir ? Faut-il être insensé pour être persuadé que la confrontation des écritures contemporaines au service d’histoires fortes et universelles offre au spectateur
un plaisir rare ? Il faut l’être assurément de cette douce névrose créatrice qui anime Ismaïl Safwan depuis trente-deux ans avec un talent incomparable. Dans son sillon, 4 Auteurs (4A) relèvent le défi d’embrasser et de s’approprier 4 Mythes (4M) parmi
les plus forts récits de l’humanité pour les livrer aux bons soins des figures articulées, d’ombres suggérées et autres inventions des Flash Marionnettes. Pour le premier volet du bouquet final de la compagnie, Narcisse, Echo, Zeus et les autres rencontrent les tréteaux en bois, les cartons peints et les inépuisables ressources
des marionnettes pour inventer le présent des histoires d’hier.