Présentation générale

Les bons coups de MAR.T.O.

14 ans déjà que le festival MAR.T.O. bat son plein chaque automne dans les théâtres de six villes des Hauts-de-Seine autour de la marionnette et du théâtre d’objets.
Faites vos jeux !

Avec, cette année, une nouveauté d’importance : la participation du Théâtre de Châtillon qui a rejoint le peloton d’origine — le Théâtre 71 de Malakoff, le Théâtre Jean Arp de Clamart, le Théâtre des Sources de Fontenay-aux-Roses, le Théâtre Victor-Hugo de Bagneux, le Théâtre Firmin Gémier d’Antony et La Piscine de Châtenay-Malabry.

Depuis 5 ans maintenant, c’est la Nuit de la marionnette (le 23 novembre) qui donne le coup d’envoi de cette manifestation très éclectique. Cet événement un peu fou convoque passionnés, noctambules et curieux de tous poils du crépuscule à l’aube — avec petit déj’ offert aux plus tenaces sur les coups de six heures — pour découvrir une quinzaine de compagnies parmi les plus audacieuses. La compagnie Stereoptipk qui mêle musique, dessin et objet avec sa nouvelle création, Les costumes trop grands ; le Tof théâtre (Belgique) qui frise le délire marionnettique avec Dans l’Atelier où une marionnette tente de s’achever elle-même ; Punchisnotdead avec son Catch d’impro marionnettique ; Le Bruit du frigo avec 2h14 dont il se dit déjà qu’il s’agit d’une grande pièce… Et beaucoup d’autres encore : des impromptus, des propositions loufoques, des jeunes créations, du parvis aux coulisses, jusque dans le parking, au bar et sur la grande scène.

Dès le lendemain, on fonce à Fontenay-aux-Roses pour découvrir Ouroboros de la célèbre compagnie sud-africaine Handspring puppet company, bien connue pour la beauté de sa manipulation. Puis on retrouve le malicieux Tof Théâtre qui installe ses fameux Zakouskis erotiks à La Piscine de Châtenay-Malabry avant de se rendre à Bagneux, au Théâtre Victor Hugo, pour y découvrir le Cirque Orphelin très bricolo des Sages fous (Québec). Invitation à la balade, Ombre Claire, solo intime teinté de poésie et d’autobiographie de Claire Heggen, se jouera en hors les murs à l’Orangeraie du Domaine de Sceaux. La jeune artiste Carine Gualdaroni qui a épaulé Claire Heggen pour sa création, s’installe à Châtillon avec « à part être » — un théâtre d’images, de gestes et de figures autour des apparences — pour lequel elle a reçu, en retour, l’aide de Claire Heggen. Les deux artistes sont en compagnonnage.
Nouvelle venue dans la marionnette, la circassienne Mélissa Von Vépy tire avec VieLLeicht les fils paradoxaux d’un pantin vivant au Théâtre Jean Arp de Clamart. À Clamart encore, la toute jeune compagnie belge Night shop théâtre présente Silence, une pièce douce sur la fin de vie. Retour à La Piscine à Châtenay-Malabry pour y découvrir Qui est Monsieur Lorem Ipsum ?, un projet singulier de la Cie 36 du mois qui croise marionnette, objets et bidouille informatique. Cette 14e édition sera aussi celle du retour de Flash marionnettes, compagnie historique sise à Strasbourg, qui a passé commande à 4 auteurs (Philippe Dorin, Lise Martin, Karin Serres et Thor Hungwald) pour explorer 4 mythes à travers un spectacle intitulé 4M4A.

Une édition riche en nouveautés, difficile de faire plus éclectique !

Maïa Bouteillet

DOSSIER DE PRESSE FESTIVAL MAR.T.O.

PDF - 239.9 ko