Clamart

Skazka | création

Polina Borisova

18 › 22 mars | ven, sam, lun, mar 20h30 | dim 16h

Nous l’avons quittée en grand-mère russe perdant un peu la boule (spectacle Go !), nous la retrouvons ici plus fraîche que jamais ! Polina Borisova, jeune prodige russe de la marionnette et du théâtre d’objets, revient à Clamart pour nous embarquer dans un voyage vers les steppes slaves, à la recherche de la Femme-Oiseau…

« Skazka » est un mot russe qui signifie « conte ».
La figure de la Femme-Oiseau apparaît dans de nombreux mythes, dans diverses cultures. Elle est connue sous le nom de Sirène, Harpie, Phoenix, Gamaïun, Oiseau de Feu, Kimnara, Alkonost. C’est tantôt l’envoûtante créature marine, dont le chant pousse les hommes à se jeter dans la mer, tantôt un esprit de la musique qui séduit les dieux en dansant. D’autres fois, elle est le messager fatidique de l’au-delà, guidant les morts ou ravissant les âmes.

JPEG - 122.7 ko
Skazka


Dans la mythologie païenne slave, ce personnage solaire est à l’origine du monde : sur un arbre, au milieu de l’océan, elle fait un nid dans lequel apparaît la vie. Mais, à quoi bon chercher à comprendre ses origines et deviner la véritable nature de cette créature, quand on peut la voir pour de vrai…


Chez les Borisova, on est marionnettiste de génération en génération.
Née à Omsk, en Sibérie, Polina a étudié la conception et la fabrication des marionnettes à l’Académie nationale d’art théâtral de Saint-Petersbourg avant d’intégrer la septième promotion de l’École supérieure des arts de la marionnette de Charleville-Mézières en 2005. C’est là qu’elle a perfectionné son jeu d’actrice et de clown, son approche très physique et toute personnelle de la marionnette.


À VOIR AVANT SKAZKA - 2 PETITES FORMES MARIONNETTIQUES

30 minutes avant chaque représentation, assistez au bar du théâtre à deux petites formes créées par les étudiants du Diplôme d’Études Théâtrales à dominante marionnettes du Conservatoire Henri Dutilleux de Clamart. Ces travaux d’élèves font partie intégrante du cursus pédagogique. Les spectacles sont en accès libre et joués en alternance :
- Birdy, par Léonor Ilitch (15 min) : le mythe d’Antigone revisité, un récit à l’image de la relation cage et oiseau
- Œdipe - le mauvais œil, par Blanche Lorentz (20 min) : l’histoire de l’éternel retour, d’un retour aux sources, une histoire de naissance, une histoire d’œufs.

La Nuit de la marionnette

7ème nuit de la marionnette
samedi 26 mars de 19H30 à 6H

VIDÉO › LA NUIT DE LA MARIONNETTE

Du parking au cinéma, des loges aux bureaux, et parfois même en extérieur, attention, les marionnettes envahissent le Théâtre Jean Arp ! Pour la septième année consécutive, nous vous proposons une déambulation encore plus folle à travers les méandres du Théâtre, de la tombée du jour à l’aube.

Lors de cette Nuit à nulle autre pareille, prioritairement destinée au public adulte, plus d’une dizaine de troupes se côtoient, parmi lesquelles de grands noms de la marionnette et du théâtre d’objet et de jolies découvertes ; les uns et les autres offrent un panorama haut en couleur de tout ce qui existe en la matière.
Pour les plus courageux, nous nous retrouverons autour d’un petit déjeuner convivial pour échanger nos impressions.
Prêts pour une Nuit blanche ?!


3 PETITS COCHONS | Théâtre Magnetic (Belgique)
Bernard Boudru | théâtre d’objet
Trois petits cochons un peu paumés construisent leurs maisons près de la forêt. Mais dans la forêt, ça sent le sapin, car un loup y vit, et il est malin !
L’histoire populaire est ici revisitée en théâtre d’objet décalé grâce à l’imagination d’un narrateur exalté. Il égratigne avec humour le vernis de bons sentiments qui émaille la version édulcorée connue de tous. (20 min)

COMMENT PANTAGRUEL ROMPIT LES ANDOUILLES AUX GENOULX | Anonima Teatro
D’après Pantagruel livre quart, de François Rabelais
Léa Ros, Jacopo Faravelli et Loïc Thomas | théâtre, théâtre d’objets et barbecue
Chaise longue, parasol, pupitre et barbecue fumant et odorant : vous voilà conviés à une lecture de Rabelais en vieux françois. Pas de panique ! C’est vrai qu’on n’y comprend pas grand chose mais grâce aux sur-titrages en marionnettes, on saisit bien plus que l’essentiel ! Ici, les vraies saucisses côtoient les fausses, la langue ancienne la moderne, et le sérieux l’idiotie ! (60 min)


FRÈRES, VERSION COURTE | Les Maladroits
Éric de Sarria, Valentin Pasgrimaud et Arno Wögerbauer | théâtre & théâtre d’objets
Espagne 1936, Angel, Pablo et Dolorese quittent leur village pour Barcelone et l’espoir d’un monde meilleur. Face à l’effervescence de cet été là et la violence de la guerre civile, leurs choix les emmèneront bien plus loin que ce qu’ils auraient pu imaginer. Du sucre et du café pour parler de la Guerre Civile espagnole, la cuisine comme terrain de jeu, les objets du quotidien comme protagonistes, la table à manger devient l’échiquier de notre histoire commune. (35 min)

GOJIRA ! | Anima Théâtre
Georgios Karakantzas | marionnettes et images manipulées
Le spectacle retrace le parcours de Gojira dans son contexte historique : le réveil anatomique (Hiroshima Nagasaki) du monstre qui sommeillait au fond de l’océan, sa confrontation violente avec l’ecpèce humaine, sa domestication et sa pacification « utile », jusqu’à la perte de tout contrôle sur le monstre (Fukushima). (30 min)

DISTRACTION(S) | Cirque Gones
Clément Boissier et Blandine Charpentier | manipulation d’objets, théâtre, jonglerie, acrobaties, humour
Un vieux couple chez lui trouve des distractions pour tromper l’ennui. Machines de Goldberg (réaction en chaine d’objets divers), Rubik’s cube, stacking (empilements chorégraphiés de gobelets), dice stacking (technique d’empilement de dés), tapettes à souris, livres, avions en papier, autant de distractions pour faire passer le temps...!
Du Nouveau Cirque de salon qui manipule les objets et le quotidien. (45 min)

JE N’AI PAS PEUR * d’après le roman de Niccolo Ammaniti | Tro-Héol
Martial Anton et Daniel Calvo Funes | théâtre & marionnette
Le parcours initiatique d’un jeune garçon qui découvre, près de son village, un enfant séquestré, victime d’un enlèvement mafieux. La tension et le rythme haletant des aventures de Michèle et de sa bande nous questionnent en boomerang sur le fondement et la portée de nos actes. (1h30)

L’ÉTREINTE | Mue
Valerio Point | marionnettes à fils
À partir des dessins d’Egon Schiele, Valerio Point nous propose une douce évocation du désir charnel. Allongé sur un grand drap de coton mauve, un jeune couple est endormi. A son réveil, les sens pourpres émergent du sommeil. Un premier regard complice, puis l’expression du plaisir de ces corps frêles qui se cherchent et se frôlent, de ces mains noires qui caressent et envoûtent... (25 min)

LA MAIN ET LE SAC | Garin Trousseboeuf - création -
Patrick Conan | marionnette sac, théâtre d’objet, théâtre de papier
Ce spectacle est une odyssée où le spectateur ne sera pas surpris de croiser à l’orée d’un bois Petit Poucet, Hamlet, Cosette et Henri (veuf de Josette, disparue dans le précédent spectacle Josette Forever !), héros et héroïnes récurrents de la vingtaine de créations de la compagnie Garin Trousseboeuf depuis 1987. (40 min)

LE GRAND TRI | Tumulte Orange - création -
Élise Combet | marionnette portée
Le Grand Tri, est un monologue, celui d’une femme qui vient de perdre son mari et qui pourtant se sent libre. En revenant un peu sur sa vie elle se rend compte qu’elle a encore beaucoup de choses à accomplir. Quelques instants simples, entre mémoire et présent, à partager en toute intimité, l’humour en prime. (15 min)

PETITE CONFÉRENCE MANIPULÉE | Lucile Beaune
Lucile Beaune | théâtre et marionnette
Méconnues et isolées, les marionnettes existent pourtant depuis la nuit des temps et sont présentes aux quatre coins de la planète. Pour palier à cette désinformation générale, une experte s’engage à expliquer en compagnie de ses invités la véritable nature des marionnettes (conception, modes d’existences, évolution, comportement, spécificité). (35 min)

UNE PETITE ALLERGIE ? | Victor B.
Nicolas Buysse, Ditte Van Brempt, Jean-Michel Frère| spectacle-exposition
Une plongée étonnante et poétique dans le monde secret des petites bêtes qui hantent nos chambres à coucher. Un spectacle-exposition qui s’adresse à tous, quel que soit votre âge, et votre degré d’allergie. (60 min)

JE NE VEUX PLUS | Théâtre du Phare - création -
Olivier Letellier, Magali Mougel, Maïa Le Fourn | théâtre d’objet
Brésil, 1985. Soeur Maria Luz raconte son histoire : celle de la femme derrière la religieuse. Aujourd’hui, il lui faut nous expliquer sa présence ici, dans cet hospice qu’elle a créé pour recueillir la maternité des femmes. Plongeon dans son passé, nous voilà sur le seuil de sa maison d’enfance. Dans ces lieux de mémoires et d’enfances, sommeille un terrible secret. Celui de son père, abrité dans son bureau, caché depuis toujours à portée de sa main... (50 Min)

MÉTAMORPHOSE | film d’animation de Frédéric Even et Louise Mercadier
C’est l’histoire d’une nuit d’angoisse, d’un frère et sa sœur, d’une catastrophe, d’une chute, d’une métamorphose. A partir de La Métamorphose de Kafka, Frédéric Even et Louise Mercadier, tous deux clamartois, ont construit durant trois ans, dans leur chambre d’étudiants, ce court métrage de toute beauté. Le film a remporté de nombreux prix, tant en France qu’à l’étranger. (20 min)

COURTS-MÉTRAGES MARIONNETTIQUES
Des courts-métrages sur la marionnette seront diffusés au « coin dodo » (3e
étage), durant toute la nuit.


* JE N’AI PAS PEUR d’après le roman de Niccolo Ammaniti | Tro-Héol

Ce spectacle bénéficie du soutien de la Charte d’aide à la diffusion signée par l’Onda, Arcadi Île-de-France, Culture O Centre, l’OARA Aquitaine, l’ODIA Normandie, Réseau en scène Languedoc-Roussillon et Spectacle vivant en Bretagne. À ce titre, il reçoit le soutien financier de l’Onda et de Spectacle vivant en Bretagne.

Anywhere | création

de et avec Elise Vigneron-Théâtre de l’Entrouvert

1er & 2 avril | ven, sam 20h30

VOIR LA VIDÉO


d’après Œdipe sur la route d’Henry Bauchau

Solo pour marionnette de glace et matières animées, Anywhere propose un voyage autour de la matière qui se transforme, à travers l’errance du personnage d’Œdipe.


S’inspirant d’Œdipe sur la route d’Henry Bauchau, cette pièce convie le spectateur/voyageur à une expérience sensible : vivre la métamorphose intérieure d’Œdipe au travers des différents états de l’élément Eau. La marionnette de glace, animée par des fils, devient peu à peu liquide pour enfin disparaître à l’état de brume.


Roman d’aventure initiatique, Œdipe sur la route est une formidable interrogation sur l’individu et son destin. Cette pièce rend un bel hommage à ce récit magnifique qui décrit la route de la connaissance de soi.


Alors que nous vivons dans une société où les apparences sont reines, Anywhere s’intéresse à ceux qui chutent, qui se cherchent et se perdent.
Œdipe, blessé et solitaire, quitte sa famille, sa maison et son trône, mais sera ici accompagné par sa fille Antigone, marionnettiste et guide.
Ensemble, ils vont traverser toutes sortes de paysages du labyrinthe à la forêt, de Thèbes jusqu’aux portes de Colone. Entre l’ombre et la lumière, l’animé et l’inanimé…


Un spectacle à mi-chemin entre les arts plastiques et la marionnette. Une expérience sensible, entre impressions et sensations.

Anywhere, un Œdipe de glace

Après Impermanence, Élise Vigneron poursuit son exploration de la glace comme expérience extrême de la manipulation.

L’errance, déjà, était au cœur d’Impermanence, premier spectacle du Théâtre de l’Entrouvert. Des petits pieds de glace, on s’en souvient, laissaient des traces d’eau légères autant qu’éphémères, avant de disparaître en vapeur d’eau. Le Théâtre de l’Entrouvert pratique un théâtre de la sensation plus que de la narration, un théâtre visuel et poétique qui compose par petites touches, dans la durée, et parle aux sens plus qu’à la raison…

Quelle formidable idée d’associer la glace et ses métaphores — matériau froid autant que fragile, transparent et mystérieux — au chemin d’Œdipe tel que tracé par le grand Henry Bauchau qui s’intéressa moins au mythe qu’à l’homme, l’humain dénué de tout qui va se reconstruire pas à pas, trouvant en lui les ressources nécessaire à sa transformation.
C’est bien ainsi qu’il nous apparaît, blanc et nu, exposé à tous les vents du destin et du doute, homme gelé mais petit homme sans défense et tout juste debout tel un enfant nouveau né.

De fait, il y a dans la relation d’Élise Vigneron à sa marionnette une inflexion presque
maternelle. La manière délicate dont elle l’accompagne du bout des doigts, dont elle le suit, le prend dans ses bras, le tient dans son giron… Comme si la fille devenait la mère et le père l’enfant. Comme si la patience, la bienveillance et le dévouement d’Antigone permettaient la renaissance d’Œdipe. Et la fonte de sa gangue de glace laissait voie à l’espérance…

Dans son approche de la matière, de l’espace, de la lumière et du son, Élise Vigneron
compose un paysage instable qui fait écho aux différents états d’être d’Œdipe autant qu’aux nôtres. Et son Antigone impose sa présence fascinante.

Une traversée !

Maïa Bouteillet


VOIR LA VIDÉO › ici

Les Trésors de dibouji

Frédéric Morin et Roland Shön

29 & 30 mars | mar, mer 20h30 | dès 7 ans

Qui, dans son enfance, n’a jamais assemblé un trésor ?
Trésor de bouts de bois et de papier, objets infiniment précieux, amoureusement cachés dans une petite boîte.
Qui n’a pas un jour rêvé de découvrir LE trésor caché ?

Hors du temps, dans un dispositif intime et feutré, éclairé à la bougie (dix bougies), un comédien seul en scène, Dibouji, nous raconte cinq histoires de trésors d’enfance.

Chaque histoire est contenue dans une boîte, sorte de boîte à rêves en forme d’ombres, de marionnettes, de masques ou de machines à musique…


Expérience très ludique, nous suivons ainsi Dibouji des yeux, fascinés par cet univers délicat et farfelu, poétique et plein d’humour, en regrettant de le voir déjà s’éclipser.


Un spectacle destiné aux enfants, mais surtout à tous ceux qui en ont gardé l’âme, car c’est dans la tête que les trésors brillent le plus fort et le plus longtemps…