Deux ou trois choses sur le t de n-1

Les mathématiques sont-ils solubles dans l’homme ? Réponse en compagnie d’un poisson rouge, d’une théière, de chaussettes pas très sèches et d’un grand tableau noir.

Le t de n-1 est le brillant acte de naissance des N+1, soit la jeune génération des Ateliers du spectacle, la compagnie de l’artiste Jean-Pierre Larroche.
Le t de n-1 est né de la rencontre entre Clémence Gandillot, jeune auteure illustratrice, scénographe, et penseuse à ses heures, et trois jeunes gens issus du théâtre d’objets.
Le t de n-1 est la transposition scénique des réflexions de Clémence Gandillot autour des mathématiques et des choses, préalablement publiées sous forme de BD aux éditions MeMo. À la fois très précis et joyeusement fantaisiste !
Le t de n-1 est la rencontre scénique entre une jeune femme à l’imagination particulièrement prolifique et digressive et trois garçons bien décidés à mettre les pieds dans l’espace qu’elle a dans la tête. Et à nous y convier !
Le t de n-1 est un hommage à la recherche et à sa part la plus fantasque et une délicieuse façon d’entrer en mathématiques même pour les plus rétifs.
Le t de n-1 affiche un petit air d’Oulipo ce qui n’est pas pour nous déplaire.
Le t de n-1 présente un certain fouillis sur le plateau : chaussettes qui pendouillent,
chaises de guingois et fils en travers du chemin…
Le t de n-1 a tellement roulé sa bosse en six ans que Clémence Gandillot a déjà
transmis son costume de personnage à deux actrices, Cécile Coustillac et Johanna Korthals Altes.
Le t de n-1 questionne avec une fraîcheur toute philosophique les mécanismes de
la pensée et nos principes les plus arrêtés.
Le t de n-1 est un spectacle truffé de drôlerie et de poésie.
Le t de n-1 a déjà été présenté à la Nuit de la marionnette en 2010 et il revient à MARTO ! cette année, tellement c’est un spectacle qui fait du bien.

Maïa Bouteillet


VOIR LA VIDÉO › ici