Du rêve que fut ma vie d’après Camille Claudel

Cie Les Anges au plafond

21 & 22 mars | mar, mer 20h30 | Espace Vasarely

Portrait de Camille Claudel en lettres, sculptures de papier et contrebasse


Sur le plateau, une femme vêtue de blanc, entourée de papier, du papier blanc, vierge, lisse. Accompagnée d’une contrebassiste, elle parle : ses mots sont ceux de Camille Claudel (1864-1943), sculptrice de génie, sœur de Paul Claudel, et compagne d’Auguste Rodin. Incarnant les lettres qu’elle écrit et celles qu’elle reçoit, la comédienne manipule, déchire, froisse, plie, met en boule des bouts de papier, comme un écho aux émotions qui se bousculent dans la correspondance de l’artiste.

La vie de Camille Claudel fut intense et tragique : artiste, muse, rebelle, elle fut internée de force dans un asile psychiatrique où elle mourut après trente années d’enfermement. La compagnie Les Anges au Plafond est partie sur ses traces en travaillant sur sa correspondance, écrite et reçue : des missives de jeunesse, libertaires et provocatrices, aux courriers non expédiés de la maison de santé, le portrait d’une femme entière face à sa vie et à son art.

› réservation en ligne pour le spectacle


Durée 55 min
À partir de 14 ans

Une histoire de Camille Trouvé et Brice Berthoud
Jeu/Manipulation Camille Trouvé
Musique Fanny Lasfargues
Scénographie et mise en page Brice Berthoud assisté de Jonas Coutancier
Avec la précieuse collaboration de Saskia Berthod
Costumes Séverine Thiébault
Aide à la construction Magali Rousseau
Lumières Marina Gabillaud-Lamy


Mentions obligatoires
Une coproduction Les Anges au Plafond, Equinoxe - Scène Nationale de Châteauroux. Avec le soutien de l’Espal, Scène conventionnée.
Les Anges au Plafond sont artistes associés à la MCB° Bourges - SN, en compagnonnage avec La Maison des Arts du Léman - SC, Le Bateau feu - SN de Dunkerque, soutenus par le Conseil Général des Hauts-de-Seine, conventionnés par la D.R.A.C. Ile-de-France.