De qui dira-t-on que je suis l’ombre ?

Les Anges au Plafond & Teatro Gioco Vita

mardi 16 & mercredi 17 mars à 21h30 | Fabrique des arts

« A contrario d’un monde dominé par l’image hyper saturée et envahissante, deux artistes sortent l’ombre de l’ombre dans une conversation à forte portée poétique qui bascule imperceptiblement dans la fiction. »

Camille Trouvé et Fabrizio Montecchi ont en commun un langage qui n’a pas de frontière, n’impose ni forme ni signification, suggère des histoires et invite à parler, de façon originale, à l’homme d’aujourd’hui comme à celui de demain. Cette langue de l’ombre, ils nous la font partager en toute sincérité avec une vraie‑fausse conférence qui ne respecte pas la distance de l’écran à la source. Derrière cet art de l’illusion où ils sont passés maîtres, se dessine en creux leur histoire personnelle et leur nécessité artistique impérieuse de jouer avec le monde des illusions. À ce jeu‑là, ils devront en découdre avec une ombre rebelle qui les accuse de la priver de liberté en étant ainsi sans cesse manipulée. L’histoire ne dit pas si elle est sortie tout droit du Soulier de satin mais le titre de ce dialogue imagé, emprunté à la scène de l’ombre double, laisse supputer que plane la trace de Claudel : « Mais moi, de qui dira‑t‑on que je suis l’ombre ? »

  • ----

durée 1h

réservation en ligne


Publics en fabrique

Projet participatif Théâtre d’ombre et cabane nomade
ma 16 + me 17 mars Fabrique des arts

Découvrez, à l’occasion de votre venue au spectacle, une étape de ce qui se fabrique à l’ombre de ce nouveau projet mené par la compagnie, en partenariat avec le service culturel de la ville de Malakoff et soutenu par nos soins. Il faudra cependant attendre 2021–22 pour se glisser dans les dispositifs scénographiés et inventés où de drôles de silhouettes s’animeront aux sons des instruments des élèves du conservatoire de Malakoff.

Atelier théâtre d’ombre Inversion et pensée « en négatif »
sa 20 mars, 10:00 – 16:00 Fabrique des arts

La fabrication et la manipulation des ombres requièrent une pensée « en négatif ». Ici on touche à la métaphore par excellence du théâtre : ce que le marionnettiste voit comme la réalité est dans une certaine mesure l’envers de ce que le public contemple. Découvrez, en famille dès 10 ans, avec Jessy Caillat, membre ailé du Pôle artistique de formation de nos Anges, l’art de créer des hallucinations magiques.
40 € et réduit 20 €, atelier réservé aux spectateurs du Nécessaire Déséquilibre des choses (p.30) ou De qui dira‑t‑on que je suis l’ombre ?



les artistes qui conversent Fabrizio Montecchi, Camille Trouvé
Le regard qui fictionne Brice Berthoud
Voix Noëmi Waysfeld enregistrée par Arthur Simonini
Violoncelle Martina Rodriguez enregistrée par Francis Faber
Costume Séverine Thiébault
Régie Anna Adorno

Une commande du Festival Mondial des Théâtre de Marionnette de Charleville
Mézière
s pour sa vingtième édition / Coproduction Le FMTM, le Teatro Gioco Vita, la compagnie Les Anges au Plafond.